Cycle de conférences: MOTIVATION ET ECRANS : les apports des neurosciences

Publié le 16 avril, 2018

Le Centre e-learning HES-SO Cyberlearn et le Centre HES-SO de développement professionnel Devpro, avec le soutien du dicastère Enseignement, organisent le cycle de conférences :

« Enseigner à l’ère numérique – Le 5 à 7 des technologies éducatives »

Cet événement est destiné à toute personne de la HES-SO intéressée par le défi que représente l’adaptation de l’enseignement aux enjeux du numérique.

Le Cycle de conférence propose deux événements annuels posant des regards croisés issus d’autres champs sur nos pratiques d’enseignement.

15 mai 2018 : Motivation et Ecrans : les apports des neurosciences

La motivation constitue un des leviers les plus puissants de l’apprentissage.

La génération d’étudiant-e-s « digital natives » montre des limites et de nouvelles compétences. Dispersion de l’attention, omniprésence des smartphones en classe, intrusion des activités privées durant la classe… Comment s’appuyer sur les données scientifiques et les apports des neurosciences pour maintenir la motivation à apprendre chez nos étudiant-e-s ? Quel est le rôle de la « récompense » dans l’apprentissage ? Faut-il rétribuer les séquences d’apprentissage ?

La conférence « Motivation et écrans : les apports des Neurosciences » entend contribuer à éclairer le sujet.

Intervenants

Matthias Pessiglione

Neuroscientifique, directeur de recherche à l’INSERM Paris, responsable de l’unité de recherche Motivation, Brain&Behavior. Auteur de nombreux articles scientifiques, Matthias Pessiglione présentera à cette occasion les résultats de ses recherches et fera le lien entre apprentissage et motivation.

Jean-Philippe Trabichet

Professeur  HES, responsable du département informatique de Gestion à la HEG Genève, Jean-Philippe Trabichet promeut les nouvelles approches et techniques pédagogiques, et co-organise des événements TEDx.

Il animera la table ronde de la conférence en donnant la parole à des intervenant-e-s de la HE-SO,  professeur-e-s, étudiant-e-s et conseiller-e-s pédagogiques de proximité.

Infos pratiques

Mardi 15 mai 2018

HES-SO Master, Provence 6, Lausanne dès 16h30

Programme

16h 30 Accueil

17h 00 Mot du vice-recteur Enseignement Yves Rey

17h 15 Conférence par Matthias Pessiglione

18h 30 Table Ronde animée par Jean-Philippe Trabichet

19h 15 Apéritif et démonstrations Cyberlearn de réalité virtuelle

20h 00 fin

Informations et Inscriptions sur

https://cyberlearn.hes-so.ch/cycle-conferences

Contribution au projet Swiss MOOC Service (SMS)

Publié le 21 mars, 2018

Les 13 et 14 mars dernier démarrait à Lausanne le projet Swiss MOOC Service du programme cus-P2 lancé par swissuniversities.  Porté par l’EPFL, en partenariat  avec  la HES-SO, l’USI, la SUPSI et l’ETHZ,  ce projet consiste en la création d’un  service soutenant les hautes écoles en Suisse dans la relève des défis inhérents à la révolution digitale dans le domaine de l’éducation. L’intégration des MOOCs (Massive Open Online Courses) dans les programmes d’études en fait partie et n’est qu’une question de temps pour chaque haute école.

En effet, au cours des quatre dernières années, plusieurs institutions suisses ont expérimenté cet outil d’apprentissage totalisant près de 100 cours en ligne. Les MOOCs  transforment la façon dont les universités enseignent dans et hors du campus et la distribution de ces cours est essentielle.

L’objectif du projet Swiss MOOC Service est de développer une solution viable pour la diffusion des MOOCs en adaptant et étendant une plate-forme d’hébergement commune au niveau suisse, permettant également à chaque haute école de disposer de sa propre vitrine.

Pour Cyberlearn, participer à un tel projet avec d’autres institutions partenaires lui permet de mutualiser l’infrastructure et d’élargir l’audience de ses MOOCs. Depuis 2015, la HES-SO est la première HES de Suisse à réaliser des MOOCs, qu’elle met à disposition localement. Les ressources développées sont offertes au public et interfacées avec les cours réguliers. Les thématiques retenues concernent des domaines sur lesquels la HES-SO offre un regard pluridisciplinaire et concret.

Concrètement la HES-SO, par son Centre e-learning Cyberlearn, s’engage à contribuer au développement informatique du projet. Forte de son expérience du e-learning, elle mènera différentes actions visant à tester les fonctionnalités de la plate-forme en mettant à disposition du projet des béta-testeurs.

Anne-Dominique Salamin, responsable du Centre, a présenté la méthodologie de réalisation d’un MOOC HES-SO lors de ce premier Workshop à l’EPFL.

joyeux noel et bonne année 2018

Publié le 20 décembre, 2017

Toute l’équipe Cyberlearn vous souhaite une excellente année 2018

Dessiné par Albin Christen  -  Animé par Cyberlearn

Des professeurs de la HES-SO se penchent sur l’attention en classe

Publié le 9 novembre, 2017

« Qu’est-ce qu’un cerveau attentif ? »

« Pourquoi sommes-nous distraits ? »

« Comment mieux maîtriser l’attention ? »

M. Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche à l’INSERM à Lyon, neuroscientifique et spécialiste de l’attention a répondu à l’ensemble de ces questions lors de la conférence

« Attention, perception, les apports de la neuroéducation »

Cette conférence a eu lieu le mardi 7 novembre 2017 à Lausanne Master et est la première conférence du Cycle de conférences « Enseigner à l’ère numérique » organisé par la HES-SO, le Centre e-learning HES-SO Cyberlearn et le Centre HES-SO de développement professionnel DevPro.

80 professeurs se sont réunis pour parler de la baisse du taux d’attention en classe. Une table ronde, animée par M. Jean-Philippe Trabichet, responsable du département informatique de la Haute Ecole de Gestion de Genève, a réuni professeurs, étudiants et conseillers pédagogiques.

Si beaucoup de personnes présentes ont relevé être capable de faire plusieurs choses en même temps, M. Lachaux a démontré que le travail multitâche nuit à l’attention soutenue et que le cerveau n’est capable de traiter qu’un flux d’information à la fois. Les professeurs et les conseillers pédagogiques ont ensuite évoqué des pistes pour améliorer la concentration en engageant les étudiants dans leur apprentissage. Varier les tâches, découper le travail en petites unités, intégrer aux séquences d’enseignement des pauses réflexives, constituent quelques applications concrètes.

Lors de l’apéritif, les participants ont pu tester des réalisations de réalité virtuelle et de réalité augmentée produites par Cyberlearn, le Centre de e-learning de la HES-SO.

L’espace conférence est ouvert  à tous-toutes : https://cyberlearn.hes-so.ch/cycle-conferences

Vous y trouverez :

- deux synthèses scientifiques sur l’attention et le multi-tâche,

- les photos de la conférence,

- la vidéo de l’intervention de M. Lachaux.

Ecole Internationale d’été indien sur la pédagogie numérique

Publié le 30 octobre, 2017

Ayant participé activement et organisé  divers ateliers et conférences, c’est avec fierté que Cyberlearn, le Centre de e-learning de la HES-SO partage l’article suivant paru dans le Journal Entête de l’Université du Quebec à Trois-Rivières (UQTR):

Du 23 au 25 octobre dernier avait lieu en Mauricie, la première École internationale d’été indien sur la technologie numérique appliquée à l’éducation. Organisé par l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), l’Université Savoie Mont Blanc (USMB) en France, la Haute École Spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) et la Ville de Shawinigan, l’événement a rassemblé plus de 40 participants et experts en provenance de la France, de la Suisse et du Québec.


Normand Roy, professeur au Département des sciences de l’éducation à l’UQTR, Anne Dominique Salamin, professeure à la HES-SO, Lionel Valet, vice-président Formation et vie universitaire à l’USMB, Sassia Moutalibi, ingénieure pédagogique à l’USMB et Patrick Razakamananifidiny, conseiller en développement international à l’UQTR.

Si les innovations technologiques des deux dernières décennies ont transformé notre façon de voir et d’interagir avec le monde au quotidien, elles ont également transformé notre façon d’apprendre. La réalité virtuelle, les téléphones intelligents, les tableaux numériques, les cours à distance, pour ne nommer que quelques exemples, viennent redéfinir la conception de ce que devrait être la classe du futur. Comment ces innovations peuvent-elles avoir un impact positif sur notre capacité d’apprendre ? C’est la question sur laquelle se sont penchés les participants durant ces trois jours d’activités.

« Les études sur la pédagogie numérique montrent clairement que les nouvelles technologiques sont une source de motivation importante pour l’étudiant, mais quels sont leurs effets sur l’apprentissage ? «La question n’est pas si simple à répondre et elle mérite d’être étudiée avec attention » nous confie Normand Roy, professeur au Département des sciences de l’éducation de l’UQTR, avant d’enchaîner: «l’École internationale d’été indien permet de comparer les visions suisses, françaises et québécoises et enrichir par la suite nos objets de recherche, et même, d’établir de nouveaux partenariats».

Bien que l’événement soit une première en son genre dans le domaine de la pédagogie numérique, l’UQTR, L’USMB et l’HES-SO n’en sont pas à leur première organisation d’École internationale d’été. En effet, le concept a démarré en 2015 à Évian-les-Bains en France, s’est déplacé l’année dernière à Shawinigan et s’est poursuivi cette année à Sion en Suisse. Ces trois dernières écoles s’étaient penchées sur la question des énergies renouvelables.

«C’est un concept formidable qui est profitable tant pour les universités et les participants que pour les municipalités et leurs citoyens. C’est un gros plus pour l’avancement de la recherche et ça permet notamment de développer nos réseaux à l’international et de favoriser la coopération en recherche, ainsi que les échanges étudiants» nous explique Robert W. Mantha, vice-recteur à la recherche et au développement de l’UQTR.